Interview d’une étudiante : Le Master de Psychologie du travail.


Voici le début d’une nouvelle série d’articles sur les différentes spécialités de Master de psychologie. Aujourd’hui, une étudiante a bien voulu répondre à mes questions sur sa spécialité: la psychologie du travail ! 

  •  Pourquoi avoir choisi la psychologie du travail comme spécialité ?
 » Plusieurs raisons. La première est très pragmatique: il s’agit, je pense, de la spécialité à l’origine de l’insertion professionnelle la plus satisfaisante. Ensuite, c’est une spécialité qui consiste à mettre à disposition des entreprises et surtout de ses hommes des concepts et modèles de la psychologie. Or, nous passons la plupart de notre temps au travail et la psychologie me semble complètement appropriée pour éclairer et résoudre certains dysfonctionnements. Enfin, et c’est plus difficile de l’expliquer, je porte un intérêt fort aux problématiques liées aux ressources humaines. »
  • Quels sont les enseignements proposés dans ce type de master ?

 » Ici, je me permets de te laisser le lien du master qui décrit en détail les enseignements proposés: http://psychotravail.wordpress.com/nos-enseignements/ « 

  •  L’insertion professionnelle est-elle vraiment plus facile que dans les autres spécialités de psychologie ?

 » C’est ce que je pense mais ce n’est peut-être pas le cas. D’après les échos que j’ai eu, les postes en psychologie clinique sont plutôt précaires (temps partiels, CDD, faible rémunération). Les postes dans les autres spécialités sont peu représentés dans les offres d’emploi, mais il s’agit de ma vision des choses.

A contrario, les psychologues du travail visent en général des postes en RH dont les diplômés de RH sont aussi friands… D’ailleurs j’ai moi-même complété ma formation en psycho avec un master en GRH (gestion des ressources humaines), par intérêt mais aussi pour développer mon employabilité(apprentissage possible en RH et non en psycho). »

  • Pouvez-vous me parler de votre parcours professionnel ?
 » Il est plutôt court. Après divers emplois étudiants et stages dans le cadre du master (conseil en organisation, orientation, formation), j’ai effectué quelques vacations dans la structure qui m’avait accueillie précédemment en stage: accompagnent au projet professionnel, bilan de compétences, formation, … Puis dans le cadre du master GRH, j’ai effectué un apprentissage centré sur une mission GPEC (gestion prévisionnelle des emplois et des compétences). « 
  • Quels conseils pouvez-vous donner à de futurs étudiants en psychologie du travail ? (Qualités à avoir, compétences requises …)
 » Le facteur à prendre en compte et qui est moins capital, je pense, dans d’autres formations menant aux mêmes postes est le facteur humain. Il faut réellement développer ses compétences dans ce domaine pour pouvoir se vendre par la suite. Je pense ici aux mécanismes psychologiques, individuels et sociaux, à l’origine de comportements en entreprises, aux RPS (risques psycho-sociaux), aux compétences…
En même temps, un élément que j’ai pu constater plus prégnant en master GRH qu’en master psycho du travail est le lien entre la pratique d’un professionnel et la stratégie d’entreprise, ses contraintes, les aspects économiques et juridiques. Je pense qu’il faut vraiment se former sur ces points même s’ils ne sont pas l’essentiel en psycho. Enfin, les psys, du travail ou autre, sont soumis au code de déontologie. Il faut le considérer comme un fil conducteur et se l’approprier… »
  • D’autres choses importantes à ajouter selon vous ?
 » J’ai poursuivi mes études en RH pour compléter ma formation et approfondir les connaissances mentionnées ci-dessus. Mais chacun des deux masters m’a apporté des compétences que j’espère pouvoir concrétiser dans un prochain emploi… Je suis d’ailleurs ouverte à toute opportunité 🙂 « 

Merci à cette étudiante d’avoir pris le temps de me répondre ! Si vous avez des questions à lui poser, vous pouvez le faire en commentaire !

Clémence

Publicités

19 réflexions au sujet de « Interview d’une étudiante : Le Master de Psychologie du travail. »

  1. C’est une super initiative, moi qui commence à hésiter pour mon master et la spécialité que je veux prendre ça me permet d’avoir de nouveaux points de vue.

    Merci beaucoup, j’ai hâte de voir la suite !

  2. mais ça veut dire que tu as fait 10 ans d’étude alors? Je ne pense pas mais alors ça t’a fait combien d’année d’étude avec les 2 masters exactement?

  3. Bonjour Elena,
    En tout ça fait 5 ans et 4 mois d’étude après le bac: j’ai réalisé mon master en GRH en un an mais il comporte réellement 4 mois de formation théorique et 8 mois de formation pratique. J’ai été (bien) rémunérée tout au long de cette année et la période en apprentissage sur un niveau I se rapproche beaucoup d’un emploi classique… Donc ca peut faire « peur » mais je me suis éclatée tout au long de ce parcours et je le referais sans problème!!

    • Oui ça peut-être intéressant, avoir comme ça une formation psycho et en ressources humaines ce qui fait un plus par rapport aux autres qui ont fait que psycho ou que grh. Merci 🙂

  4. Bonjour,j’aimerai avoir des informations à propos du master grh que tu as fait, et notamment s’il y en a un sur Nantes? Merci.

    • Super ton poste 😀 actuellement en M1 psy du Travail et pas mal intéressée par les ressources humaines, peux tu me dire si tu as fais ça sur Grenoble ou pas ? (le Master GRH) ? 🙂 mercii

      • J’ai fait ce M2 « Gestion stratégique des ressources humaines spécialisation SIRH » à l’IAE de Montpellier, en alternance. Je le recommande vivement, l’équipe pédagogique et les intervenants sont très pro… Mais ceci n’est pas une publicité 🙂
        Après, s’il existe ce type de Master sur Grenoble ou Nantes, je n’en sais pas plus que vous mais vous devriez trouver ça assez facilement sur le net. Quoi qu’il en soit, le passage M1 ou M2 psycho du travail –> M2 GRH est possible et même valorisé pour constituer des promotions hétérogènes.

  5. Ping : Venez lire la liste de tous les articles du site ! « Etudes de psychologie

      • C’est vrai que ça peut-être indiscret ^^. Le mieux comme réponse c’est de donner une fourchette à genre 500 euros près. Car c’est vrai que pour nous étudiants, c’est quand même une question importante et c’est normal. On est pas en psycho pour gagner de l’argent (sinon on aurait choisit autre chose ^^) mais bon quand même …

      • Je suis d’accord Elena, mais tu ne m’as toujours pas dit à qui s’adresse cette question? Pour le salaire des psys, j’avais mis dans un article les références par rapport aux conventions!

      • Ce n’est pas moi qui ai posé la question ^^.. Mais je vais chercher l’article alors. Merci 🙂

  6. Bonjour et merci pour toutes ces informations !
    A vrai dire je me posais quelques questions.. Je suis actuellement en troisième année de Psychologie et j’ai décidé depuis la L2 de faire un master en psychologie du travail car tout comme vous ce milieu me passionne notamment les ressources humaines. Le problème est que j’hésite entre le Master de Nantes et celui de Tours sachant que celui de Tours est consacré qu’a la psychologie du travail donc ce serait super mais celui de Nantes est bien classé (selon les dits du directeur de psychologie de ma faculté) mais il n’est pas uniquement centré sur la psychologie du travail, il y a également de la psychologie sociale. C’est vrai que cela se rapproche mais ce qui m’intéresse c’est vraiment la psychosociologie des organisations. Mais je me dis que sachant que le Master à Nantes ne se restreint pas seulement qu’à la psychologie du travail, cela permettra forcément d’avoir plus de débouchés et de choix quant à mon futur emploi même si je sais ce que j’aimerais faire. Alors je me demandais si vous sauriez par hasard quelle université est la mieux réputée en ce qui concerne la psychologie du travail? J’ai fais pas mal de recherches mais rien à ce sujet.. C’est vrai que cela fait plusieurs mois et je n’arrive pas à me décider. J’ai effectuée ma L1 et L2 à Tours puis suis venue à Nantes pour faire ma L3 pour découvrir un nouvel environnement et cette ville me plait bien mais je dois faire mon choix en fonction du classement de la faculté, du nombre de diplômés insérés etc.. Donc voila je me demandais si vous auriez des infos à ce niveau là.. Par la suite je comptais me spécialiser une année à l’IAE voire si je ne serais pas prise en M2 psychologie du travail, travailler un an et me payer l’école IGS de ressources humaines.
    En vous remerciant de votre réponse.
    Cordialement,

    • Bonjour,

      Je me permets de répondre à votre publication car je vais effectuer ma première année de master en Psychologie du travail à l’Université de Tours et si cette fac cela a finalement été votre choix pour le M1 je souhaiterais avoir quelques informations sur le fonctionnement des cours, comment se déroule le stage ainsi que le choix du directeur de mémoire.

      En fait je recherche un retour d’expérience pour m’informer sur ce qui m’attend car c’est un peu flou et je me pose beaucoup de questions !!

      Merci par avance.

      Cindy

  7. Bonjour,
    Je souhaiterai m’orienter vers un Master de psychologie de travail pour cela il me faut effectuer à un stage d’observation en RH pour la validation de ma L3 en psychologie.
    Quelqu’un pourrait-il m’aider?
    Merci

  8. Bonjour,
    Je partage totalement le point du vue énoncé dans cette interview. La cognitive et la sociale sont les deux filières les plus proches du monde de l’entreprise et par conséquent, celles aux débouchés les plus intéressants. Cependant la psychologie en France souffre encore beaucoup de préjugés et de conflits interdisciplinaires qui la rende moins « séduisante » aux yeux des recruteurs Français. Ainsi les cognitivistes ergonomes et les psy du travail se feront souvent dépasser par les étudiants sortants d’écoles d’ergonomes et de RH.

    La solution ? Déjà apprendre à valoriser son profil, à tirer profit de ses stages et expériences pro pour justifier la plus value de ses connaissances en psycho, et ensuite, soit se barrer à l’étranger, soit faire un double diplôme, ce qui ne peux qu’être bénéfique.
    J’ai personnellement opté pour un titre RNCP niveau II (équivalent à un Master 1) en RH, après avoir validé mon Master 1 de psycho sociale.
    Ensuite j’ai bouclé le tout avec un M2 psy du travail en alternance en bossant en développement RH dans une multinationale.

    Pour vous faire repèrer et augmenter votre employabilité je vous conseil également de mettre à profit vos mémoires et vos dossiers (sinon, ils finiront dans la poche de votre directeur ou à la poubelle sans vous n’être d’aucune autre utilité que décrocher une bonne note). Publiez les sur un blog, sur slideshare, partagez les sur Linkedin.
    Si vous souhaitez publier sur un exellent blog psy-RH, je vous propose le mien ^^
    LaborAgora.com
    (faites vous un profil et proposez nous un article, on en fera la com’, et vous serez fiers de le montrer à votre futur employeur !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s