« Coup de gueule »: la sélection du Master 2


coup-de-gueule-ipadCette époque de l’année est souvent cruelle pour bon nombre d’étudiants en psychologie qui viennent d’apprendre leur refus concernant l’admission en master 2. Après quatre années d’études, ils sont remerciés, sans explications, ils ne font juste pas parti de la listes des admis

Certains ont des notes honorables, parfois des mentions et ont des expériences professionnelles, et l’on sait à quel point trouver un stage est difficile actuellement. 

Une question se pose: à qui la faute ? Qui est responsable de tous ces étudiants recalés à qui l’on n’offre aucune voie de réorientation ? Ces étudiants qui ont payé chaque année des droits d’inscription et qui se retrouvent avec seulement une licence de psychologie qui (on se l’avoue) sur le marché du travail ne vaut pas grand-chose. 

La faute aux universités qui retardent l’année du concours pour recevoir pendant quatre années des centaines d’inscriptions? La faute aux étudiants qui se lancent dans des études dont tout le monde dit qu’il n’y a pas de débouchés et qu’il s’agit d’une filière poubelle? 

Pas de réponses, pas de solutions idéales. A part peut-être la décision d’aller faire ses études en Belgique, qui se retrouve envahi d’étudiants recalés en M1, je rappelle que la Belgique ne fait pas de sélection. Mais alors se pose le problème du nombre de diplômés chaque année, qui sont sans emploi car trop peu de postes pour trop de psychologues. 

Conséquence ? Une fois diplômé, une fois qu’on a réussi cette fameuse sélection, le psychologue revoit ses exigences à la baisse, accepte des postes de quelques heures par semaine mal payées, et encore on va penser qu’il a de la chance ! Bac + 5 quand même … 

Et les autres ? Les recalés ? Ils doivent souvent batailler pour avoir des explications sur le motif de leur refus et faire face à une sacrée remise en question, voire des dépressions (et ce ne sont pas des cas isolés!). Aucune aide ou solutions par les universités ne leur aient apporté à ma connaissance. 

D’ailleurs cette sélection n’est pas basée sur des règles, toutes les facs ont leurs critères, le diplôme de psychologue est-il alors le même pour tous? 

Je tiens vraiment à apporter mon soutien et à envoyer tous mes encouragements aux étudiants recalés et surement pas mal déprimés. Certains vont retenter une année pour repasser le concours, ce choix peut payer selon le profil de l’étudiant mais pour d’autres cela ne représentera qu’une année de plus de perdue.

Quelle solution proposée ? Une sélection dès l’entrée en première année ? Cela renvoie aux frais d’inscriptions qui deviendraient sans doute exorbitants… Une sélection à la fin de la licence ? Certaines facs ont déjà opté pour cette solution, comme l’Université Paris 5, pourquoi pas c’est toujours une année de moins de perdue.

Pour ma part, je pense qu’un développement des réorientations vers les métiers du domaine médico-social est nécessaire. Développer des passerelles, des portes de secours comme c’est le cas dans d’autres filières permettraient à des étudiants de ne pas avoir ce sentiment d’avoir perdu leur temps sur les bancs de la fac. 

Si vous êtes dans ce cas et en colère ou bien si vous avez des solutions à proposer, n’hésitez pas à vous exprimer dans les commentaires.

 

Advertisements

91 réflexions au sujet de « « Coup de gueule »: la sélection du Master 2 »

  1. Je suis tout à fait d’accord avec toi sur le fait que des passerelles doivent être créer et laisser sur le carreau des étudiants n’est pas une solution.

  2. Mon plan B si je me loupe en psycho serait de faire une école d’infirmières. Tu dis que les étudiants recalés à l’entrée du M2 n’ont aucune solution de réorientation? Est-ce donc impossible?

    • Tu peux aller dans une école d’infirmières, tu auras surement des chances pour réussir le concours, mais à ma connaissance, tu ne pourras pas faire une VAE pour éviter de recommencer un cursus en entier.

  3. Je suis tout a fait d’accord avec tout ce que vous avez dit. Je suis dans ce cas depuis deux ans et chaque fois le refus n’a pas de motif ce qui est fatigant, déprimant et beaucoup de questions se posent par la suite, tel que: est ce que j’ai bien fait d’aller dans cette filière? Si ça ne marche pas que ferais je? Reprendre une autre formation? Oui mais dans ce cas je repars pour un minimum de 3 ans. On nous dit qu’avec une licence et un master 1 de psychologie , on peux être éducateur spécialisé, mais la réalité est tout autre, on ne peux pas sans reprise d’étude. Pour ma part, j’ai fait un diplôme universitaire spécialisé dans la perinatalité car c’est la que je souhaite exercer plus tard, mais voilà sans la dernière année de Master et surtout sans motif de refus, je ne sais toujours pas ce qui ne va pas dans mon dossier! !!!! 3 stages a mon actif, beaucoup plus de 500 heures, des recommandations de mes tuteurs de stages et professeurs. Que faut il de plus? ????? Je ne sais pas.

    Concernant la Belgique, bien sur que nous sommes acceptés, mais pour deux ans malgré un Master 1 en poche. Cela demande un gros effort d’organisation, d’argent et d’énergie que de ce dire, je n’ai plus le choix c’est la seule voie qui me permettra de finir même si je dois sacrifier ma vie personnelle, trouver les financements, et me remettre dans tout l’administratif car je serais « étranger »!!!!!!

    Des passerelles seraient les bien venues dans notre filière, qui comme vous le disiez nous laisse dériver , avec parfois un bon coup de pieds aux fesses de la part des universités pour nous remercier! !!

    Ahh ça fait du bien de s’exprimer même si le problème reste toujours d’actualité.

    Merci de cet espace de parole 🙂

    Prescillia

    • Bonjour,

      Je te souhaite bien du courage car vraiment ce n’est pas évident… Tu as essayé de demander au directeur du M2 pourquoi tu n’as pas été retenue ? Peut-être pourrait-il te conseiller pour compléter ton dossier (qui a l’air pourtant déjà bien fourni) !!

      Est-ce que je peux te demander des infos sur le DU que tu as passé ? Je cherche justement un DU en périnat qui puisse être fait avec juste un M1. Il était sur un an ? Tu as dû débourser beaucoup ? Il y avait un mémoire et un stage à faire ?

      Merci d’avance et ne baisse pas les bras, courage !!!

      • Bonsoir Freyja,

        Le du en perinatalite était franchement super.

        Dispensé par l’université de Versailles section médecine, a l hôpital foche de surennes. Son intitulé entier c’est enjeux psychologiques autour de la naissance.

        Pas de stage a faire ni de dossier. Un examen écrit permet de le valider. Il est nouveau , nous étions les premiers a le baptiser.

        Il est sur un ans et coûte 900 euro. CEPENDANT, étant étudiant(e) et si tu insiste, insiste et insiste tu rentrera dans la catégorie autre ce qui te reviendra a 400 euro.

        Les intervenants sont très facile d’approche et tu peux réussir a faire un stage ( ce que j’ai fais). Le programme est quand même assez lourd et les thèmes peuvent pas mal te remuer.

        Je pense t’avoir donné toutes les infos . N’hésite pas si tu as d’autres questions.

      • J’avais oublié de répondre a ta question. J’ai harcelé toutes les facs qui m’ont refusé afin d’avoir une vrai raison, car celle de nous sommes complet est bidon on le sait bien. Mais aucune ne répond, et JAMAIS il ne répondrons. Une seule , bordeaux a accepté de répondre. Et j’aurais donc la réponse la semaine prochaine en entretien téléphonique. C’est bien, évidement, mais trop tard si correction il devait y avoir sur mon dossier! !!

      • Merci beaucoup pour ta réponse, tu as répondu à toutes mes questions 😀
        Bonne chance à toi pour la suite !!

    • bonjour Prescillia, est-ce le DU « enjeux psychologiques autour de la naissance » de l’université de versailles enseigné à Foch que tu évoques? car je cherche des avis sur qui l’aurait suivi
      merci bcp de ta réponse
      isabelle

      • Bonsoir Isabelle, oui c’est a tout a fait celui-ci. Je le conseille fortement 🙂

      • Bonjour Prescillia, je ne vais pas pouvoir suivre tout ce DU pour des raisons professionnelles mais je suis extrêmement intéressée par son contenu.
        Aurais-tu idée de là où je pourrais obtenir les cours des orateurs ?
        merci beaucoup

      • Pour certains orateurs les présentations serons sur le site de la faculté ou tu pourras les récupérer. Pour le reste, il faudra compter sur la générosité des autre participants. Mais je n’en doute pas. Lorsque je l’ai suivi j’ai fait de merveilleuses rencontres qui ce sont ensuites poursuivies et transformée en amitié. Je te souhaite la même chose

      • merci de ta réponse Mallet!
        pour ce qui est du site de la fac, cela signifie-t-il que celles de l’an dernier y apparaissent déjà ou bien faut-il attendre que celles de 2014 aient été faites pour qu’elles soient publiées?

      • Il faut attendre car Mme Garcia qui s’occupe de la logistique, vous donnera a tous un mot de passe pour avoir accès aux diapos. Mais encore je le répète tous les orateurs ne donneront pas leur exposé!

  4. Bonjour à tous 🙂
    J’ai eu mention bien avec + de 14.7 de moyenne et 15 à mon mémoire en M1. J’ai fait trois stages et pour l’instant je suis refusée à Rennes (où j’étais), à Nantes et à Tours.
    J’attends les réponses de l’IPSA à Angers. Il parait que cette école (privée) est moins sélective (mise à part le critère des notes à dépasser pour postuler: supérieur à 12 pour la moyenne et pour le mémoire).
    Habitant en Bretagne, la Belgique c’est un peu compliqué pour moi.
    Quand vous parlez de déprime, oui c’est un peu ça: comment accepter d’être recalée quand tu as tout mis en œuvre pour atteindre la mention et t’isoler des amis pour travailler à fond??? J’ai du mal à l’accepter…
    Bon courage à tous.

      • Merci pour cet espace de parole en tout cas car ce sujet est une triste réalité…

      • Bonjour à tous 🙂 Ayant été surprise du fait de ne pas apparaitre sur la liste des admis, j’ai contacté les responsables du Master 2. J’ai bien fait puisqu’ils n’ont jamais eu mon dossier de candidature entre les mains: celui ci aurait été égaré par le secrétariat!!! Je suis donc convoquée à un entretien jeudi :). Comme quoi: il ne faut jamais laisser tomber. Bon courage à tous.

  5. Bonsoir, je ne fais que passer,
    Hum, les alternatives pour toi alors sont l’inscription en Belgique ou les concours ?
    Après quand je vois certains commentaires, je comprends que rien ne bouge =).
    Lisez et développez vous personnellement, sans attendre des autres. Un petit bilan sur ce que vous avez appris ces 3 années (minimum) de Licence et sur cette année (minimum) de M1 peut s’avérer enrichissant.

    Bon courage à vous et gardez l’espoir d’un monde meilleur plutôt que de banaliser la dépression.

    Rectifie ton article « Aucune aide ou solution par les universités ne leur *est apporté à ma connaissance. « 

    • Mouette, je ne veux pas être désagréable mais je trouve que tu t’exprimes assez maladroitement dans ton commentaire.

      Qu’est-ce qui te dérange dans les commentaires?

      On ne banalise pas la dépression, on reconnait qu’elle existe, c’est différent !

      Quand tu dis de ne pas attendre quelque chose des autres, c’est bien gentil, mais malheureusement, ce sont aussi « les autres » comme les enseignants qui te donnent accès à un titre et donc à une profession, donc faire un petit bilan pourquoi pas, mais est-ce suffisant ?

      (Pour le  »est », je ne suis pas sure de ta correction, j’ai vérifiés sur internet et je pense que mon orthographe est correcte -mais je peux me tromper- aussi je laisse le  »s » à solutions car pour moi plusieurs solutions devraient exister, c’était intentionnel 😉 Attention toutefois à ton utilisation de l’impératif, ça peut sembler agressif 🙂

      Merci toutefois pour ton avis.

      • J’ai peut être été un peu provocateur dans mon poste, bien qu’il n’ait fait réagir que toi, ce que je regrette un peu – l’importance des égos – par rapport à un sujet qui concerne tout le monde, bien sûr, les cas particuliers peuvent servir d’exemple, mais ne nous arrêtons pas à cela. Les impératifs que tu emploies aussi se justifient 😉
        Si tu cherches à trouver des solutions, tâchons de trouver aussi de quoi aider les personnes et les sortir de leur mal-être, finalement, beaucoup d’étudiant en psychologie ont un développement personnel est nécessaire. Maintenant des Exus semblent se poser la question de ce qu’est la maturité..
        Chercher des solutions, c’est aussi en trouver et se donner les moyens de mettre cela en place. Regardez au dessus, je disais que je ne faisais que passer, ainsi je garde mes maladresses, mais tente de comprendre aussi qui sont « les autres » et tu pourrais avancer.
        Rien n’est suffisant, et j’espère que certains comprendront que le développement se fait tout au long de la vie, je ne m’étendrais pas ici à définir ce qu’est la Vie.
        Si tu ne veux pas accepter les corrections, je ne t’y contraindrais pas.

        Avec toute mon amitié.

      • Sans agressivité aucune, je me permets juste de confirmer la correction orthographique: nul besoin de vérifier sur internet il suffit de se demander pourquoi on utilise une forme verbale plutôt qu’une autre. En l’occurrence le sujet étant « aucune aide » et le verbe normalement « être » à la forme passive et non « avoir » au subjonctif (ce qui n’aurait aucun sens), c’est bien « est » qui devrait être utilisé. Et « aucune solution » tu n’as pas vraiment le choix même si on comprend que tu estimes qu’il faille à ce problème plusieurs solutions, « aucun » d’un point de vue grammatical c’est singulier.

  6. Je comprends tout à fait ce que vous ressentez étant moi même concernée d’autant qu’il y a aussi beaucoup d’inégalités entre les étudiants et entre les masters…quelqu’un en revanche aurait-il plus d’informations concernant la Belgique svp? Quelqu’un aurait-il déjà choisi cette éventualité?
    Merci pour vos réponses et bon courage à tous

  7. Bonjour, tout d’abord j’aimerai te remercier pour ce site. Je vais entrer en L1 début octobre à paris X.
    Je dois dire que je suis extrêmement motivée et impatiente de commencer mais également très stressée. J’ai réellement peur d’échouer. Notamment car je viens de STG et que TOUS mes profs étaient contre moi concernant ma décision d’aller en fac de psycho. J’ai eu le droit à des « psycho c’est bien trop dur pour toi » « tu ne peux pas aller en psycho, ni même à la fac car tu viens de STG » ETC. Malgré mon bon niveau et ma mention bien au bac.
    Le fait d’avoir toujours été rabaissée me pousse à douter de moi.
    Je n’ai même pas encore commencé que je doute de moi, je manque énormément de confiance en moi car je n’ai pas vraiment été soutenue. On peut penser que c’est excessif comme réaction. Mais j’ai vraiment peur. Pourtant j’ai déjà commencé à lire pas mal de livre me renseigner sur les méthodes de travail..
    J’ai toujours voulu faire un métier en rapport avec les ressources humaines. Le contact humain,
    J’ai choisi la psychologie car je trouve le cerveau passionnant. Cependant je commence à me dire que j’aurai dû faire des études « plus courtes » et d’après mes prof « plus accessibles à une STG »
    J’espere que je réussira à trouver ma place et confiance en moi.
    Et j’aurai voulu savoir si on pouvait commencer les stages dès la L1? je souhaite vraiment mettre toutes les chances de mon côté sachant que maintenant que je suis inscrite je ne peux plus reculer…

    Encore merci pour ce site très enrichissant

    • Je peux te dire un truc Sofia,
      La psycho quand on viens de STG ,c’est juste une question de motivation à lire ces cours (surtout a paris X, Fac ou je suis actuellement en L1)et avoir une base de culture générale,si tu taff tes cours régulierement ( quasi un peu tout les soir , l’année est accessible :D)

    • Franchement Sofia, je t’assure qu’avec du travail et de la motivation, tu es plus que capable !!
      Essaie d’évaluer tes points faibles (et points forts!) pour voir les matières ou compétences où tu devras travailler plus sérieusement ! Mais franchement, je t’assure que je connais des personnes qui ont fait un Bac STG et qui ont réussi, ne te laisse pas décourager !
      Du travail et de la persévérance !!

    • Bonsoir sofia,

      Personnellement j’ai fait un bac STT comme toi aujourd’hui ( il a juste change de nom) , pareillement, j’ai eu le droit a toutes sortes de critique, mais effectivement si C’est ce métier auquel tu te destine et même si c’est long et compliqué tu y arriveras.

      Également j’ai étudié a Nanterre, cependant et cela n’engage que moi je n’ai pas apprécier l’enseignement dispense en développement. La filière patho est super, celle du travail a l’air bien aussi.

      Réalité des facs d’aujourd’hui, suivant ce que tu souhaites intégrer comme domaine ( patho, clinique, social, travail ou développement) choisi bien ta fac afin d’éviter de lutter pour ta dernière année) paris 5 par exemple font leur sélection en M1. Paris 10 non et sachez le, ils ne privilégient en aucun cas leurs étudiants, ils préfèrent les candidats extérieurs. Je me permet cette remarque car j’ai effectué tout mon parcours chez eux.

      Sans faire la promotion ni le l’enterrement des facs, j’espère avoir pu aider un peu.

      • Salut Prescillia ! Je ne sais pas si tu verras mon message puisque tu as posté le tien il y a 3 ans mais je tente quand même. Je voulais savoir si Paris 10 est une fac qui convoque tous les étudiants qui postulent où si ils sélectionnent déjà avant l’oral ? Et si oui sais-tu combien sont convoqués sur combien de demandes environ ? Merci beaucoup !

      • Bonjour charlotte, Paris 10 comme toutes les autres facs selectionnent tout d’abord par dossier puis si celui-ci est accepté par un entretien oral. Cette fac se veut « élitiste  » donc préfère les candidatures ext ( pratique très étrange car ils discredites leurs enseignements) . En moyenne il a une vingtaine de place mais cela ne signifie pas qu’elles seront toutes remplies. Voilà pour les infos dont j’ai le souvenir. Bonne chance à toi!

    • Merci beaucoup pour vos commentaires, ça me motive beaucoup. Et je pense que c’est ce dont j’avais besoin. J’espere que ça marchera, en tout cas je m’en donnerai les moyens.
      Encore une fois merci

  8. Cet article représente tellement bien le problème. Je me permet de donner mon expérience :
    Je n’ai pas un dossier « scolaire » exceptionnel (Licence avec 11 de moyennes, Master 1 avec 12,7) mais j’ai une bonne expérience pratique a côté (je vise un master de développement spécialisé dans le handicap, et j’ai a mon actif 3 stages dans le milieu, 2 mémoires dont un avec félicitation du jury, Un diplôme de langue des signes, 6 diplômes annexes attestant que j’ai bossé avec le public visée…). j’ai même un stage de prévu en CMPEA (le rêve de beaucoup d’étudiant en développement) l’année prochaine, censée me valider mon M2 mais qui ne me valideras plus rien comme je n’ai pas de fac pour signer la convention.
    J’ai postulé a 6 facs, les 6 m’ont refusée, les 4 premières parce que mon dossier était incomplet (en même temps demander les notes en juin alors que j’ai eu mon bulletin en mi-juillet il risquais pas de l’être, complet… Mais bon… ça laisse un espoir pour l’année suivante) et les autres m’ont indiqué a demi-mots que j’étais trop jeune ! donc savoir ce que l’on veux faire et ne jamais redoubler est un critère disqualificatoire ? moi qui pensait que ça serais un avantage de montrer que je suis autonome, motivé et que je sait où je m’engage… je doit être utopiste, mettons ça sur le compte de mon jeune âge (et si a ça on ajoute que je fait partie des 10% de garçon, j’ai tout pour plaire…)

    Comme tout le monde me le dit si bien j’ai « tout le temps devant moi », Oui… en attendant le temps quand on est pas chez papa/maman et qu’on bosse pour payer ses études est un peu long…

    J’envisage cette année de faire un DU, mais le seul que j’ai trouvé concernant le handicap commence en janvier et dure un an (donc pas de réinscription l’année prochaine). J’irais donc autre part en faisant un DU dans un autre domaine…
    Sinon service civique tan que je peut le faire auprès du public sourd et passage de mon interprétariat en langue des signes… Mais es-ce vraiment utile ? Mon dossier scolaire ne vas-t-il pas me bloquer indéfiniment ?
    Certes j’ai plusieurs portes de sortie avec la langue des signes, mes diplômes de formateurs et de directeur dans le domaine de l’animation… Mais mon objectif c’est d’être psy pas animateur pro !

    Et ce qui m’attriste d’autant plus c’est que tout mes amis devenu psy sont aujourd’hui a la recherche d’un boulot… Même en limitant les places on se retrouve dans une situation précaire au final…

    Désolé du coup de gueule… mais bon, ça fait du bien… je retourne écrémer les site de fac partout en France pour voir ou je vais passer ma prochaine année…

    • Bonjour Exu,

      Je ne sais pas si cela te sera utile ou pas. Mais en plus du DU que tu souhaite faire en 1 ans s’il commence a janvier il devrait se terminer a la fin de l’année non?

      Le mien était aussi sur un « an » mais en vérité c’était 1 semaine pendant 3 mois donc janvier, févier, mars.

      Bref tu peux toujours être assistant de vie scolaire en ULiS pour enfant/ ados atteints de surdités. C’est ce que j’ai fais et j’ai trouvé cela extrêmement enrichissant et pas du tout une perte de temps. Car souvent les enfants et ou ados ont des problèmes qui demandent qu’à être écouté. C’est ce qui s’était passé pour une de mes élèves, je lui est offert une écoute qui lui a été bénéfique et son évolution personnelle, amicale et scolaire a été vite remarquée.

      L’année prochaine sera la bonne pour toi

    • Salut!

      Pour commencer je te souhaite bien du courage car ce n’est pas évident. Mais je voulais réagir par rapport au Service Civique, pour moi c’est une très bonne chose si tu le fais. Ca permet de développer ton expérience (bien que déjà élargie), de couper un peu avec la théorie pour vraiment t’investir sur le terrain, et ça fait bien sur le CV !! Je ne sais pas si tu connais le programme « rêve et réalise » d’Unis Cité mais grâce à ça tu peux proposer un projet qui te tiens à cœur et donc en lien avec tes études et le réaliser s’il est accepter!
      Voilà à mon avis ça ne peu être que du bonus pour toi, pour ton cursus mais aussi pour toi en tant que personne!

      Accroche toi!

    • Salut Exu!
      Je sais que ton commentaire date d’il y a bien longtemps mais je l’ai trouvé très enrichissant, surtout que ma situation n’est pas loin de la tienne.Du coup comment tu as occupé cette année? Et si jamais tu vois mon commentaire, pourrais-tu me dire comment tu as obtenu un diplôme en langue des signes? J’ai fais une initiation et j’aimerais beaucoup continuer et valider un diplôme.
      Merci pour ton témoignage et bonne continuation!

      • Bonjour,
        J’hésitais a repasser ici, la faute a un certain mouette qui m’avais bien miné le moral.

        Cette année j’ai complété mes cours de langue des signes (l’interprétariat est trop long a passer) en allant a Paris, j’ai aussi fait 6 mois en service civique auprès du handicap, ce qui était très intéressant et j’ai terminé l’année avec 1 stage en camps.

        Le début d’année était rude, d’autant plus que l’université d’Angers m’a faut un faux espoir en m’indiquant que peut être je serais pris… Mais non… Du coup j’ai commencée l’année avec un lourd découvert et je la fini avec un crédit.

        J’ai retenté cette année et j’ai été pris dans une des fac m’ayant refusé l’année passé fautes de notes ! Comme quoi faut pas désespérer !

        Bon courage a tous ! N’abandonnez pas !

  9. Je pense qu’une sélection avant la L3 serais pas mal. Ça éviterais de faire une année de licence qui ne correspond pas réellement à l’étudianto u au moins ça éviterais de bosser pendant 4 ans et ne pas pouvoir accomplir le master. Je vais rentrée en L2 et c’est vrai que le master parait encore loin mais en même temps tout les étudiants y pense bien avant la L3 on se demande qu’elle option il vaut mieux choisir si on veut faire tel ou tel master mais on se demande aussi si on ne risque pas de vouloir changer en L3 par exemple si on se rend compte que le travail nous plais plus que la clinique…
    Ce serait bien qu’en L2 on soit réellement informé sur ce qui nous attend après la L3 pour pouvoir chosiir au mieux nos options ..

  10. Bonjour à tous,

    Diplômé d’une école de commerce depuis 2 ans et d’un master d’Eco-gestion je travaille comme commercial pour une ssii. Je souhaiterais suivre des cours à distance, tout en continuant de bosser, afin de devenir psychologue clinicien ou si c’est possible obtenir un doctorat pour effectuer de la recherche.

    Les commentaires sur le topic laissent entendre qu’il est difficile de trouver une fac pour valider son M2 mais je n’arrive pas bien à comprendre les critères de sélection. D’après vous ce sont les notes et les stages en fonction de son projet et de la fac en question. Pourtant certains semblent ne pas trouver d’université malgré de bons résultats et des stages prometteurs ce qui parait injuste pour eux. C’est plutôt inquiétant. Qu’en pensent les professeurs au sein de vos universités ? Quels sont les vrais critères des jurys selon vous ?

    Merci pour vos retours,

  11. Bonjour Explorateur,

    Qu’explores-tu ? Je semble voir un regard porté plus vers toi que vers l’extérieur. Un des premiers cours de psycho que j’ai eu portait sur l’introspection, le fait de se voir en étant en dehors de soi.. Cela peut déjà être une piste.

    Tes questions sont assez pertinentes, et c’est un peu celles qui concernent tout le monde, alors, tentons de trouver une réponse ensemble – que ce topic soit utile à tous et non un exutoire pour les coups de gueule de chacun ou chacune qui n’a jamais été averti des modalités de sélection ou qui préfère suivre une formation à l’étranger puis s’étonner de ne pas trouver de travail, mais je vais en arrêter là parce qu’on va me reprocher de faire ce que je condamne. Certaines personnes malgré leurs résultats universitaires et leurs stages de bonne qualité se trouvent mis sur le banc de touche plutôt que des amphithéâtres, cela peut sembler injuste et n’est pas toujours justifié, interrogez vous sur ce que vous pouvez apporter – maintenant – plutôt que de ressasser votre petit malheur, voyez large. Demandez vous ce qu’est ce que le métier de psychologue…

    {@etudepsychologie mon message du 8 ne méritait-il pas de réponse ?}

    Bon courage pour la suite..

    • Non désolée, je n’apprécie pas particulièrement de répondre aux messages de « provocation » (je te cite) sur un sujet aussi sensible que celui-ci.

      Tu ne nous as pas dit toi où tu en étais dans ton parcours ?

      • Je pense étude de psychologie qu’il n’y a rien a répondre a mouette. Cette personne se pense au dessus des autres avec ses idées. Mais très cher mouette chaque personne est unique, avec son parcours. Possiblement déjà avec une introspection. On arrive pas jusqu’en 4eme année sans se poser la question de notre apport en dernière année dans un 1er temps, puis dans la société et notre futur métier! !!

        D’autre part, les postes sont difficiles a trouver et nous le savons, alors le fait de partir a l’étranger finir ses études ne change rien et n’est en aucun cas un obstacle pour les futurs embauches.

        Le silence vaut mieux que de déblatérer des phrases qui ne sont pas forcément bénéfiques sans connaître les personnes et leur parcours personnel!

        Maintenant tu sera heureux, et ton estime sera regonflé, nous avons réagi a tes postes!

  12. Tant de colère.. Très bien, je n’interviendrez plus sur ce topic si c’est pour se faire traiter de la sorte. Je ne vous ai pas vu trouver de réponse pour le moment en tout cas, la provocation, c’est pour qu’il y ait réaction, qu’elle belle action : la passivité.
    Après, connaitre mon parcours ne vous apprendra pas grand chose, et comme tu le dis si bien, Prescillia, chaque personne et chaque parcours est différent, c’est à vous de prendre la bonne voie.

    Je ne faisais que passer….

    • Il n’y a aucune colère mouette, juste une expression. L’étranger, peut s’avérer aussi très intéressant pour le développement personnel, concept qui a l’air de te tenir a coeur. Bien sûr, que c’est principalement pour terminer ses études, mais autant de changement dans une vie apporte forcément a une personne et sur tout les plans. Personnel, culturel, esprit, débrouillardise et j’en oublie. Tout les monde essaie d’apporter des solutions dans ce poste, mais tu n’as pas l’air de les voir. Faire d’autres formations, du bénévolat, lire bien évidemment, mais ça pas besoin de l’exposer! Des stages pour continuer a ce former jusqu à la dernière année. Et aussi parfois la France n’a plus rien a offrir en terme d’éducation, tout simplement!

      • Malgré un prix assez élevé à l’année, dans les universités catholiques, même si les notes et les stages sont pris en compte, la sélection en Master 2 est moindre par rapport aux universités publiques car il y a bien sûr moins de candidats… Cependant, cela n’est pas permis à tout le monde.

        PS: Je trouve que Mouette n’est pas très psychologue et manque cruellement d’empathie.

  13. Tout d’abord, je tiens à remercier chacun de ceux qui prendront la peine de lire ce message.

    Je me permets d’intervenir car ce post « COUP DE GUEULE » bat de l’aile, s’il s’agit d’un exutoire…
    Voici quelques sujets pour lesquels nous pourrions nous en(g/r)ager (;

    Accusons les campus d’être – trop souvent – fermés au monde, inopérants vis-à-vis des échanges et la culture.
    Accusons les universités d’être – trop souvent – en conflit d’intérêt avec les étudiants – défaillantes dans leur rôle de formation et recherche, incapables d’insertion professionnelles.
    Accusons les enseignants d’être – trop souvent – incapables de pédagogie ou de se remettre en question, blasés, passifs et corporatistes.
    Accusons les enseignements d’être – trop souvent – médiocres voir sans intérêt pour l’étudiant.
    Accusons les modes de sélection d’être – trop souvent – méprisables et, dans leur fonction de classer les étudiants, dans leur forme inadaptée à un compte rendu de connaissances.
    Accusons les administrations d’être – trop souvent – aussi inactives qu’incompétentes et, dans la réalisation d’inscription, les demandes de relevé de note, l’obtention de diplôme et le transfert de dossiers.
    Accusons les étudiants d’être – trop souvent – immatures – consommateurs – obéissants – réguliers – indolents – tolérants, invisibles et inaudible si ce n’est pour défendre
    leurs intérêts personnels et se plaindre…

    Amicalement.

    Postscriptum : Remercions ceux qui auront œuvré et œuvrent pour un mieux =)

    • ahahah peut-être devrais tu te questionner sur toi même au lieu de venir agresser tout le monde ici 🙂 le titre du post est coup de gueule… donc ne vient pas jouer le moralisateur ici sur ceux qui exprime leur désarroi… bref, étant en train de me battre pour ma place en M2, je souhaite un bon courage à tous les futurs psys qui font de même 🙂 que la force soit avec nous 🙂

  14. Je pense que la solution (pour le Master 2 Psychologie Clinique en particulier qui est le plus difficile à avoir) serait de faire comme dans la plus part des autres pays: faire un Doctorat.
    Au lieu d’obtenir un diplôme Master 2 en 6 voire 8 années pour certains (et il y en a beaucoup…), on obtiendrait un Doctorat (avec un internat, comme au Canada par exemple, avec plus de stages donc).
    Et les élèves auraient la « maturité » (tant exigée pour passer en Master 2) et un positionnement réellement clinique (qui s’obtient pas franchement difficilement en deux fois 6 mois de cours si on résume le temps passer sur les bancs de l’université en Master…).
    On aurait aussi un peu plus de crédibilité envers les autres pays, et plus facilement de passerelles pour travailler à l’étranger.
    Et peut-être par la même occasion, qu’un étudiant de 1ère année réfléchirait avec plus d’insistance sur le choix de son orientation dès le début en sachant qu’il va sur un Doctorat pour obtenir son titre de psychologue clinicien, et cela l’éviterait de se faire surprendre à la fin du Master 1.

  15. Bonsoir prescillia,

    Tes messages sur ce blog m’ont donné envie de m’inscrire au D.U « Enjeux psych… » qui a lieu à Suresnes.
    Je voulais savoir comment as-tu fait pour déboursé que 400 Euros en tant que statut(s) particulier? Car on me réclame les 800 Euros. Je ne sais pas comment je dois m’y prendre pour insister, comme tu l’as fait . Peux-tu me dire quels ont été tes arguments ? La démarche entreprise?
    Merci de ta réponse.

    • Bonsoir Y, malheureusement je n’ai appris ce tarif me concernant qu’une fois la somme versée 😦 mais il ne faut pas que tu lâche car les étudiants rentre dans cette catégorie cas particulier. Tu ne verse rien et tu harcèle la dame qui s’occupe des finances. J’ai oublié son nom. Pour avoir tout les atouts de ton côté , je te recommande d’écrire un mail a Mme Garcia qui pourra peut être t’appuyer. MAIS vraiment il ne faut pas lâcher. Mail et appel.

      Bon courage et tu appréciera je pense le contenu des ces 3 semaines

      • Bonjour Priscillia,
        Merci de m’avoir répondu aussi rapidement. Le pire tant ça c’est que j’ai reçu en retour tout mon dossier par courrier. Je l’ai reçu une semaine après qu’elle est envoyé. Alors que Mme de Ceca c’est elle qui s’occupe de la finance connait mon numéro et mon mail. Elle aurait pu utiliser un moyen de com + rapide est me dire pour le montant. Pourtant j’ai communiqué avec elle par mail. Elle avait l’air sympa. Il faut se méfier. Le hic, c’est qu’à partir du mois de janvier, je ne suis plus couverte au niveau sécu. En plus je ne vais pas pouvoir assister à un colloque sans carte d’étudiante. Avec regret, je vais envoyé le montant qu’elle me demande est je demanderai par la suite le remboursement. Comme tu as pu te faire rembourser ça sera plus simple dans mon cas. Que de faire du ping-pong avec Mme Ceca. Je vais aussi lui envoyé un mail pour lui dire ma surprise que je découvre en cette fin d’année qu’elle aurait pu me dire par tél ou par mail que le montant ne correspond pas. Elle m’a démoralisé le moral. Est ce que tu penses qu’elle pourrait mal le prendre? Je n’ai pas trouvé sur le site les coordonnées Mme Gracia.
        Merci en tout cas Prescillia d’avoir pris le temps de me répondre.
        Y.

      • Bonsoir Y ne paie surtout pas tu ne seras jamais remboursé. Je n’ai pas réussi même après un mail au directeur de la fac. Ce n’est pas grave si ta carte ne passe plus. Au moment de ta demande elle l’était donc il ne peuvent pas te refuser sur ce motif en tout cas. Mme seca n’est pas du tout agréable. Mais il ne faut pas t’arrêter a ça et continuer le harcèlement par mail et telephone. Je n’ai plus le mail de Mme Garcia mais normalement il est sur la brochure de présentation ( ds mes souvenirs)

        Courage et ne lâche pas si tu veux vraiment suivre le cursus 🙂

      • Bonjour Prescillia,

        Ah ok, j’avais compris que tu avais pu te faire remboursé. Ce qui n’est pas le cas. Il aurait dû te remboursé, je ne trouve pas ça correcte de leur part de ne pas l’avoir fait.
        Merci de me prévenir, du coup je vais donc suivre ton conseil. Je lui enverrai un mail et si c’est ce n’est pas suffisant je l’appellerai. Mme Gracia n’apparait pas dans la présentation de la brochure. Peut-être qu’elle n’exerce plus. La coordinatrice du D.U est Mme Duarte. Si jamais, je trouve une solution pour te faire rembourser à la rentrée du D.U je te le fait savoir. C’est quand même une somme en tant qu’étudiant(e).
        Merci encore Prescillia.
        J’en profite pour souhaiter un bon réveillon de saint-sylvestre à toi Prescillia et à toutes(tous) !
        Y.

      • bonjour Y, bonne année a toi aussi.
        si tu y arrives oui je veux bien. c’est très gentil a toi

        merci 🙂

      • Bonsoir Prescillia,
        Mme Garcia ne s’occupe plus du D.U cette année. En ce concerne le prix du D.U, ce n’est pas le statut particulier pour nous. J’ai posé la question cela concerne que les élèves sage-femmes et les internes en médecines. J’ai payé au final comme toi. Cette année nous sommes au total que 2 étudiantes en psy, le reste ce sont que des professionnelles.On n’est moins nombreux cette année. Le D.U est enrichissant comme tu l’as dit. Il faut juste peaufiner au niveau de l’organisation.
        Dernière semaine. Comment as-tu procéder pour le réviser car il est dense en connaissance. Ce n’est pas simple, je trouve.
        Ils ne veulent pas nous donner des exemples de questions d’examens des années passées. Est ce que tu t’en souviens? Comment cela se passe?
        Pour ma propre curiosité connais-tu le taux de réussite de ta promo. Combien l’ont eu ?
        Mme Cesa est comme tu l’as dit. Elle n’a pas changé. Il devrait l’organisait avec une autre Fac plus proche comme Nanterre. Même Mme Szejer le dit. On paye des droits d’inscriptions pour la bibliothèque de Versailles. Alors qu’elle est fermé le samedi. Je pense qu’aucun n’y a été.
        Navré Priscillia au final pas de solution trouvée.
        Y.

      • Bonjour Y,
        Le statut particulier n’est pas que pour ces personnes là mais bon, à ce niveau là c’est de la mauvaise fois on ne peut rien y faire.

        Concernant les révisions j’ai fais comme toujours des fiches mais c’est surtout une compréhension que tu as pu te faire de tout ce qui a été présenté.

        L’examen consiste en un choix parmi 3 questions ouvertes.
        La 1er question était savoir Gestation Pour Autrui arguments pour, arguments contre.

        Ensuite PMA qui peut en bénéficier? Quels sont les principes bioéthiques qui les régissent?
        Discuter la notion de secret et ce que vous pensez par rapport à la recherche des origines.

        Et la dernière était La séparation néonatale.

        Je ne sais pas du tout le taux de réussite, mais je dirais inauguration donc 100%

        Ils ne donnent ni note, ni commentaires. Tu reçois ton diplôme direct chez toi ( difficile dans ce cas de juger ta production)

        Voilà je te souhaite bonne chance

      • Bonsoir Prescillia,
        Merci de m’avoir répondu. donc, je prends aussi le tps.
        Il aurait dû mettre au clair sur papier les tarifs, ça me parait plus logique. Bref, omme tu dis ça doit être de la mauvaise foi.
        Merci pour les questions d’examens et ton conseil sur les révisions. Je vois mieux comment je dois diriger ma révision.
        C’est franchement dommage de ne pas savoir sa note. Et de ne pas avoir un retour, commentaire ou critique surtout. Cela me fait penser à la fac où il faut faire la demande de consultation de sa copie pour voir et encore avec certains profs ils ont des critères de consultation, donc on ne peut ne pas la voir du tout.
        Au moins je suis averti, pas de surprise de ce coté. Je verrai ça vendredi…Merci encore 🙂

  16. Salut à tous!

    Alors voilà, étant en pleine période de révisions pour le M1 je me pose un tas de questions et ce, notamment par rapport à ce que le jury attend de nous lors de l’entretien.
    En effet, je suis en parcours travail, j’ai lu énormément de témoignages à propos de l’entretien pour l’entrée en M2 clinique mais malheureusement trop peu concernant le parcours travail.

    C’est pourquoi j’aimerais avoir vos avis, recommandations, conseils. Help ! :p

    Merci 😀

    • Il y a peu de choses écrites sur le sujet car ce qu’attends le jury dépend beaucoup du …. jury! Selon les facs, les profs, les attentes, les années, ça change beaucoup ! Le mieux est de te renseigner auprès de personnes des promos précédentes.

  17. Bonjour,

    Je suis étudiante en psychologie et je voulais savoir quels sont les masters 2 « bouchés ». J’ai cru comprendre que c’était difficile pour les masters clinique mais pour ma part j’aurais plutôt opté pour un master recherche en neuro ou cognition. Est-ce que c’est aussi bouché de ce côté ?

    Merci à vous.

  18. Bonjour à tous !

    Je suis nouvelle sur le site et perso j’adore, il apporte de bons conseils et parle de sujets primordiaux je pense pour tout étudiant de psycho …. Je voulais juste savoir si certains d’entre vous avaient effectué une partie de leurs études à l’étranger ? Je songe au Mexique depuis un moment maintenant, et je me dis que peut être à l’étranger il est plus facile d’obtenir son Master, et de trouver du travail par la suite (chaque pays a son mode de fonctionnement, un mode d’éducation / enseignement différent). A un moment je songeais aux USA … et puis je suis rentrée en contact avec un Psychologue / enseignant à l’Université de Chicago qui m’a bien réveillée en me disant qu’un Master en Psychologie ne vaut rien là bas, il faut avoir un Doctorat …. Quand j’entends des choses comme ça et que je lis cet article, c’est clair que pour ma part je pense que la sélection devrait se faire bien plus tôt qu’en Master 2 !!! Je suis en L1 actuellement donc j’ai de la marge, mais être psychologue pour enfants est ce que j’ai toujours voulu faire … Ca fait plus de quatre ans que j’ai le bac, j’ai un parcours un peu atypique, j’ai stoppé mes études pour travailler et être indépendante, puis je suis allée vivre en Chine, et maintenant me voilà en L1 et je me dis que bon nombre de désillusions sont à venir … et très franchement si j’échoue, je ne vois pas ce que je peux faire d’autre !!! En France la valorisation des diplômes et l’insertion professionnelle restent quand même de très gros problèmes …

  19. Bonjour, j’ai une question à vous poser: je suis prof des écoles, proche de la cinquantaine et j’ai pensé,il y a quelques temps finir des études de psychologie(j’ai obtenu ma licence de psycho en….1987) et en lisant l’article ci_dessus, je me demande quelles sont les chances que mon dossier soit pris pour suivre l’enseignement à distance avec Paris 8,voyant la sélection qui est pratiquée? Avez-vous une idée là-dessus? Eric

    • Bonjour Eric,

      Tout dépend de la spécialité que tu vises.

      A Paris 8 (à distance), la sélection en M1 ne concerne seulement les étudiants qui choississent le parcours clinique et psychopathologie. Il semblerait que pour continuer en M2 à Paris 8 à distance, il faut avoir un minimum de 15 à l’année et au mémoire.
      Concernant les autres spécialités (dév et social), la sélection est effectuée en M2.

      Bon courage pour ta poursuite d’études.

      • Je viens d’être mise sur liste d’attente (3ième) pour le master 2 clinique à Paris 8 ied avec un 15,3 de moyenne générale. Un conseil : choisir plutôt développement ou social

  20. Je viens de passer deux oraux, résultats : refusée ! C’est mon deuxième essai, d’autant plus frustrant quand le jury vous dit « très bon dossier, pas mal de stage », le voisin était meilleur faut croire. Ce qui m’énerve c’est que nous n’avons en effet pas de possibilité pour grappiller des années de formation par exemple assistante sociale. Mon dossier n’est pourtant pas une suite fade d’années en fac, une année sabbatique après la licence, plusieurs expériences pro, parfois j’ai l’impression que ce qui me dessert c’est que je fais moins que mon âge, j’en ai 25 et il y a à peine deux mois une patiente m’en donnait 19. Un prof m’avait déjà fait une remarque à ce sujet en M1, est-il probable que mon visage de teenager m’empêche d’accéder à mes projets pro?

    • Salut adel,
      oui les apparences peuvent nous servir ou nous desservir 😦
      j’ai le même « souci » que toi, je fais bcp plus jeune (j’ai 27 ans et on m’en donne 20). J’ai constaté des situations où j’avais l’impression de ne pas être prise au sérieux, et je pense que ca peut venir du fait de faire plus jeune.
      Une des solutions pour parer à ça est de paraitre plus âgé au niveau vestimentaire (porter des chemises et pantalons droits), au niveau de la coiffure (chignon bas ou cheveux longs, ca fait plus mature qu’un carré! j’ai testé), au niveau maquillage (éviter les couleurs flashy, creuser les joues avec des couleurs sombres, y a plein de tutoriels de maquillage sur le web), et bien sûr au niveau gestuel et vocal (apprendre à poser sa voix pour qu’elle semble plus grave, parler plus lentement fait plus mature que parler trop vite (qui fait impulsif), éviter les gestes brusques et nerveux, détendre sa posture, etc.).
      Environ 80% de la communication se fait par le non-verbal, 10% par la voix et le 10% restant par le contenu de ce qu’on dit! Donc autant dire que l’apparence compte, contrairement à ce qu’on voudrait nous faire croire. Et la première impression est difficile à effacer!
      En tout cas, courage pour la suite de ton parcours.

  21. Bonjour,

    Je viens de lire cet article et voulais reagir. Je n’ai pas fait d’etudes en psychologie mais en Droit, et, si ca peut vous rassurer, la situation n’est pas plus rejouissante dans le milieu juridique. Loin s’en faut…
    Pour vous donner une idee plus precise de la situation, en Droit:
    –ecremage a la fin de la 1ere annee
    –ecremage a la fin de la 2eme annee
    La, on pourrait penser que celles et ceux qui sont toujours la apres ces 2 caps sont en bonne voie et a peu pres tranquilles… Erreur.
    –la vraie selection se fait entre le M1 et le M2. Il y a ENORMEMENT de diplomes en Droit, beaucoup trop par rapport au nombre de postes dans le secteur juridique, donc ce qui fait la difference, c’est la qualite du M2. Un M2 de seconde zone en Droit ne vaut guere plus, sur le marche du travail, qu’un M1 de Psychologie.
    –le nombre de diplomes en Droit etant en augmentation constante depuis plus de 10 ans, de plus en plus, le M2 ne suffit pas et doit etre complete par un diplome a l’etranger (LLM, payant et cher), une ecole de commerce, etc.

    Pour ma part: Bac +5 en Droit obtenu sans redoublement, mention chaque annee, stages a l’etranger (en Anglais, en plus). Etudes de 2000 a 2005, stages remuneres a l’etranger de 2005 a 2007. Retour en France en 2007 et … rien. Au final, j’ai bosse 3 ans et demi a Paris en tant qu’hotesse d’accueil – au SMIC, evidemment. Le poste en lui-meme etait sympa, mais sans aucune perspective d’evolution, le salaire ne permettait pas de faire le moindre projet. Et puis j’en ai eu marre et je suis partie de France en Juillet 2013. Avec le recul, j’aurais du partir plus tot…

    • Bonjour Caro,

      J’entends et comprends bien ta déception. Je pense qu’on est très mal informé sur les débouchés des études que l’on choisit en France. Je suppose que toutes ces infos tu ne les avais pas dès le départ, c’est bien pour cela que j’ai créé ce site, pour tenter de prévenir les nouveaux étudiants de ce qui les attend.

      Je te souhaite une meilleure continuation à l’étranger! Courage.

  22. Bonjour,
    Merci pour ton blog qui est vraiment génial. Au fait, toi ça y est ? Tu es devenu psychologue ? Que fais tu maintenant ? Perso j’ai 29 ans et il me reste quelques jours pour prendre ma décision d’inscription à la licence psychologie à distance à Reims (faute de place à Paris) je crois que je vais sauter le pas. Mais toutes ces infos sur le M2 font un peu peur. J’ai entendu parlé d’école comme la eepssa qui sont accessibles à partir du M1 et qui donne accès à un certificat qui permet d’exercer en tant que Psycho-somatothérapeuteute. J’aimerais savoir ce que vous tous en penser. Merci.

    • Hello désolée pour le retard. Les inscriptions se terminent le 30 (donc aujourd’hui !), perso je me suis pre-inscrite en ligne mi-octobre, ensuite j’ai reçu tous les documents par email. Dans les documents envoyés, il a marqué que les inscriptions ne seront plus acceptées après le 15 novembre, donc je suppose que c’est la date butoire. Voili voilou.

  23. Bonsoir,

    Je suis actuellement en L1 de psychologie à Toulouse II. Je sais que j’ai encore le temps de réfléchir au master, que je vais peut-être changer d’avis etc… Je sais que je veux faire de la clinique, ça m’a toujours drôlement intéressée. Seulement je n’arrête pas d’entendre des échos sur la stricte sélection du master 2… J’aimerais faire un master en « Psychopathologies, psychothérapies. », quelqu’un sait si c’est autant bouché que le master en clinique? Je suis une bosseuse, je travaille mes cours, je suis bénévole dans une association, je compte commencer les stages dès que possible… Seulement, quand je vois toutes ces personnes qui ont donné le meilleur d’elle-même échouer, ça me fait peur. Encore une fois je sais que j’ai le temps d’y penser, mais savoir qu’il y a peut-être un énorme « obstacle » sur mon chemin me terrorise… Je sais que je suis faite pour ça, et je sais aussi qu’on pourra me comprendre ici. J’ai pas trop confiance en moi, ça me travaille! Enfin bref, j’espère que vous prendrez mon commentaire en considération, et que vous m’aiderez comme vous pouvez.
    Merci d’avance de votre aide,

    PS: ce site est vraiment intéressant sous tous les points, merci à la personne qui l’a créé!

  24. Salut Rougeau.

    Je suis aussi à Toulouse. En L3.

    C’est hyper compliqué de te dire.
    D’un côté j’entends des :
    « Il faut avoir eu 14 en Licence (Comment ça ? L1 + L2 + L3 ou juste L3 ?) et 14 en M1 et 14 au Mémoire de M1 ».

    D’un autre, une fille en M2 Recherche Psychanalyse (ha ha ha) à Toulouse m’a dit lors de mon inscription en L3 :
    « Non mais c’est pas important les notes. Ce qui importe, c’est de vérifier si vous avez toujours bossé, si vous avez persévéré. Si vous avez 11 de moyenne en Licence et que vous avez 15 en M1, ça montre une progression. »

    Détail qui a quand même de la valeur je crois : Cette femme avait eu à plus de 14 sa Licence, fait 1 DU en psychanalyse, un DU en ressource humaine. Si on rajoute le fait qu’elle devait avoir dans la quarantaine (ce qui peut être un atout à mon sens mais je me lamentablement me planter), on est peut-être en droit de se demander quelle légitimité ont ses arguments, vu qu’elle, de son côté, à tout cartonner pour arriver en M2.

    Alors, honnêtement, je ne sais absolument pas quoi te répondre.
    En ce qui me concerne, j’ai 14,5 de moyenne générale si on prend la L1 et la L2. La L3, ça va probablement baisser. Il semblerait qu’avec ce genre de notes ce soit bon.
    Par ailleurs je bosse depuis la fin de la L1 à temps plein, je suis un mec, j’ai 27 ans.
    Alors je sais pas, essaie de pas trop y réfléchir et de n’avoir que ces objectifs en tête : Viser le 14. Et déchirer le mémoire en M1. C’est ce que je me dis, et ça devrait passer.
    Tu me tiendras au courant.

  25. Bonjour, actuellement en 2nde anne de psychologie à Brest et voulant devenir psychologue… Je voudrais savoir, en fait, tout simplement, si des personnes réussissent arrivent à avoir leur M2, parce qu’en voyant tous les commentaires, ca démoralise complètement…

    • Bonjour, je suis étudiante à Brest aussi, en 1ère année de master de psychologie cognitive et neuropsychologie et je n’ai malheureusement pas été prise avec 15 de moyenne et en ayant fait un stage déjà bien difficile à trouver. C’est clair que c’est démoralisant mais quand c’est ça qu’on veut faire… Pour le moment accroche toi… Il y a le temps mais essayes d’avoir un stage avant de rentrer en m1 et de le faire en un an, ça paye et c’est dur d’avoir le temps de tout faire… Certains sont admis, c’est qu’il y a quand même une chance, même si elle parait infime. Pour me part je retenterais l’année prochaine… Courage

  26. C’est compliqué je suis assez partagée sur ce sujet.

    En fait pour ma part je suis sur ma 2nde M1 je suis en train de postuler dans toutes les facs possibles et inimaginable correspondant à mon projet professionnel. Mon point fort c’est sans conteste mon CV je travail tous les étés depuis mes 17 ans (j’en ai 24) et durant 3 ans j’étais embauché en CDI contrat étudiant dans un centre commercial pour travailler tous les samedis et vacances scolaires. Dans mes dossiers de candidatures j’ai essayer de faire valoir ce point fort tout en amenant le fait qu’il m’avait apporter quelques faiblesses : mes notes. En effet je n’avais plus beaucoup de temps à consacrer à mes révisions et mon travail perso. Mes notes en Licence n’ont donc jamais dépassé 11,5 malheureusement et en M1 j’ai réussi à avoir 12,5. Donc la partie théorique reste mon plus gros point faible. A coté de ça j’ai tout de même réussi à obtenir et réalisé 2 stages pour une durée totale de 220 h. Donc mon CV et mes expériences pro reste mon point fort.

    Bref tout ça pour dire qu’aujourd’hui je suis dans l’incertitude la plus complète quant à l’obtention d’une place en M2. Donc je suis comme la plupart d’entre vous je maudis cette fichue sélection entre le M1 et le M2. Si je ne suis prise nulle part j’aurais perdu 2 ans de ma vie, 2 ans que j’aurais pu utiliser à passer des concours et peut-être repartir dans un autre cursus (je pense à éducateur spé). Aujourd’hui j’ai 24 ans, si je suis refusée dans tous les M2 où j’ai postulé je me vois mal passer le concours d’éduc spé l’année prochaine et repartir pour 3 ans d’études derrière. Je ne pourrais enfin rentrer dans la vie active qu’à partir de mes 28 ans au minimum. Alors je sais j’aurais peut-être dû me remettre en question à la fin de la L3, j’aurais peut-être dû passer les concours cette année au cas ou mais quand on a envie d’être psychologue ou tout autre métier d’ailleurs on ne peut pas voir la vérité en face avant de se casser le nez. De même passer les concours (qui sont je le rappel très onéreux) avant d’être sûr de n’être prise nulle part c’est un peu foutre de l’argent en l’air si on est finalement prise en M2. Enfin bref je parle de ça parce que c’est ce que j’ai pu entendre de la bouche de certains de nos profs.

    D’un autre côté, et je reprendrais ici le point de vue d’une psy qui pratique depuis plusieurs années, faire une sélection en fin de L3 ca serait ce baser uniquement sur les relevés de notes durant ces 3 années. Or on peut avoir de très bonne note et faire un très mauvais psychologue. Elle m’a en effet raconter qu’une de ses stagiaires avait 17 de moyenne depuis la L1. Les profs vantaient ses mérites auprès de quiconque voulait l’entendre mais sur le terrain c’était une vrai calamité. Toujours à se rapporter à la théorie aucun sens critique quant à la théorie vs pratique. Tout ce qu’elle avait appris en théorie était forcément possible dans la réalité. De plus, pas d’empathie et elle n’aimait pas les enfants (stage en protection de l’enfance). Bon l’histoire ne dis pas si elle a été sélectionnée pour un M2 (je pense que ses notes l’on quand même sauvée).

    Pour moi ce n’est peut-être finalement pas le concours entre M1 et M2 mais plutôt le mode de sélection. Les facs se basent plus sur les résultats que sur la pratique or lorsque l’on s’engage dans un master 2 PROFESSIONNEL les recruteurs devrait selon moi s’attacher au note certes qui définisse selon eux des « capacités » (est-ce vraiment la réalité on va pas partir sur le débat du mode d’évaluation parce que ça serait trop long lol) mais aussi et surtout au CV de l’étudiant. Une personne n’ayant jamais travailler ou très peu à la sortie des études à selon moi très peu de chance d’être recruté. Je vous pose une seule question. Lorsque vous vous présentez à un entretien d’embauche, le recruteur il regarde si vous avez le diplôme et il regarde votre CV. Ca m’étonnerait vraiment qu’il vous demande la moyenne obtenu au M2. Il en a rien à faire que vous ayez eu 17 ou 12 de moyenne, du moment que vous avez le diplôme. Par contre si vous n’avez jamais rien fait juste vos stages mais pas de petits boulots, forcément il va y regarder à 2 fois. De ce fait la note de mémoire devrait être importante lors d’un master recherche mais secondaire lors d’un master pro. Or on a l’impression que dès que vous n’avez pas 14 de moyenne au TER de toute façon votre dossier finit à la poubelle avant même d’avoir été étudié. Je trouve ça franchement dommage.

    Bref tout ça pour dire que oui ca serait bien si la sélection pouvait se faire entre la L3 et le M1 car ça éviterait à certains comme moi de perdre 2 ans de leur vie. D’un autre côté comme l’a souvent répété Clémence dans ces articles c’est en M1 que l’on se rend compte si on est fait pour ça et certains ont des très bonnes notes mais ne sont pas fait pour ça tandis qu’à l’inverse d’autres sont fait pour ça mais n’ont pas de bonnes notes.

    La sélection M2 vaste débat!! A méditer …

    PS : Désolée pour le pavé.

  27. Bonjour à tous,
    J’arrive un peu après la tempête mais je viens d’être recalé également et je me retrouve sans rien à la rentrée. Alors que faire? Je pense vraiment rejoindre l’un de nos pays frontalier que, Belgique Suisse ou Luxembourg. J’avais tout de même une question vu que vous êtes connaisseurs, je vous expose mon cas.
    J’ai effectué mon master 1 en 2ans car je voulais de bons stages qui m’ont fait pris beaucoup de temps. Du coups en 2ans j’ai réalisé 550heures de stages contre les 200h demandé. J’ai pu pratiquer, partir en séjours, mettre en place des séances de groupes (avec un public sportifs) et j’ai énormément appris. Je me suis retrouvée à plusieurs reprises devoir expliquer certaines techniques utilisé à des enseignants! Ce que je ne comprends pas c’est pourquoi, moi qui ai pu pratiquer être sur le terrain et récolter des contacts pour parfaire ma future situation professionnelle n’ai-je pas été prise tandis que certains de mes camarades qui ont fait des stages d’observations ont été retenus. Mais aussi comment un enseignant titulaire peut recevoir un seul élève de la promo sur son lieu de stage, se porter garant pour lui, tout en faisant parti de la commission d’admission au master 2.
    Ne trouvez pas cela aberrant?

    • J’ai bien une réponse (tout le monde ne sera pas d’accord), mais c’est des facultés, il n’y a personnes qui vérifie tout ce que font ces facs lorsqu’ils sélectionnent, il y a plein de cas (bien plus graves parfois) où les étudiants sont lésés aux sélections.
      C’est pour ça qu’il faut demander plusieurs facs, c’est plus juste d’être jugé en « aveugle » que par des enseignants qui te connaissent !
      Malheureusement ça n’est pas prêt de changé !

  28. Entièrement d’accord avec cet article, le pire c’est quand on fais des DU ou autre entre chaque séléctions pour avoir toutes nos chances… Et pourtant on n’y arrive pas, on y a dépensé tant d’énergie, tant d’année pour rien… Avoir fais un M1 en deux ou trois ans pour en ajouter une couche… Effectivement il faut des passerelles, je dirais même des diplômes intermédiaires comme dans les pays anglo-saxons (L3 = conseiller, M2 = thérapeute, Doctorat = Psychologue aux US pour donner une exemple).
    Je me retrouve à bientôt 26 ans a expliquer que j’ai plein de jolies diplômes, mais que non, je ne peux pas travailler avec, c’est lourd…
    Et les solutions proposés ? Prof ou COP, encore des concours, il faut avoir la force pour supporté (encore une fois) tout les refus.
    Que faire en suite ? Si l’on veut travailler on nous met en garde « tu vas perdre à t’éloigner de la fac une année ou plus », « garde un pied dans les études » etc., pour ma part je fais du bénévolat et un petit boulot alimentaire, pas sûre que cela suffise, mais je ne pourrais pas supporté une année de plus a mouliner dans le vide !

    • La solution la belgique. Sérieusement, j’étais dans le même cas et c’était plus possible de continuer ainsi. Alors, oui il faut refaire un M1 mais ça en vaut vraiment la peine. Les enseignements sont autres, les stages faciles à trouver et l’ambiance totalement différente de la.France. je suis partie et je ne le regrette absolument pas!

      • Bonjour,
        Est ce que tu peux me détailler ton parcours pour la belgique? Par ce que je pense sérieusement à faire la suite de mes études là-bas.
        Je suis en L3 et la je viens vraiment d’ouvrir les yeux sur les difficultés à accéder au master 2! Je ne pensais pas que c’était à ce point inaccessible!!!! (dans ma petite tête, je pensais qu’avec beaucoup de travail et de motivation, ça le ferait). J’ai regardé plusieurs forum et je vois toute la détresse des personnes bloqués en M1 et franchement, je suis déprimée avant même d’avoir commencé.
        Si tu pouvai m’éclairer un peu ce serait magnifique.

      • Bonjour Céline,

        Alors il te suffit simplement de remplir ton dossier sur le site de L’ULB si tu veux étudier a bruxelles. Attention c’est assez long donc prends ton temps car tu va devoir tout rentrer ( notes, années validees

      • Bonjour Céline, c’est assez simple il te suffit juste de remplir ta candidature sur le site internet de l ULB si tu veux étudier à bruxelles. Par contre, c’est assez long car tu dois rentrer pleins d’information mais au moins c’est gratuit et tu n’as pas de projet a écrire 🙂
        Ensuite, tu viens, tu t’installe, tu étudie et t’as fini! Si tu passe de la L3 au Master 1 peut être que tu auras des cours complémentaires pour être au niveau de la belgique . Si jamais tu as déjà fait un Master 1 tu devra quand même le refaire car n’ayant pas de sélection les deux années sont indissociables. J’ai refais mon Master 1 mais je ne le regrette absolument pas. Les études a bruxelles pour moi ont été superbes avec des notes et des expériences incroyables! !!!! Si tu le peux et que tu ten sens capable N’attends pas après les sélections de la France. C’est mon conseil. N’hésite pas si tu as d’autres questions 🙂

      • Bonjour Prescillia,
        je m’appelle Laura et je songe à partir en Belgique car j’attends mes résultats de ma deuxième année de Master 1 effectuée à Bordeaux. Je pense que je vais avoir 10 au mémoire comme en théorie … Je candidate actuellement dans les écoles en France en Gérontologie mais je n’ai pas trop d’espoir malgré mes stages, bénévolat … etc. Est-ce que je peux discuter avec toi car je suis perdue, savoir comment ça se passe concrètement ?
        Merci …

      • Bonjour laura,

        Bien sûr pose moi tes questions. Si je peux t’aider ça sera avec plaisir

  29. Bonjour tout le monde,

    J écris moi aussi pour partager mon expérience. J’ai fait ma licence à Paris Descartes où je n ai jamais redoublé mais où j’ai validé à 10 et qqs de moyenne chaque année, ma licence comprise. Donc dossier peu exemplaire, j’ai choisi d aller sur Toulouse en master. J’ai vu un écart quant au niveau de la faculté il est vrai, Descartes est très réputé mais ce n est pas surfait, les cours sont tres bons et les exigences tres hautes. Il n est pas rare que des élèves redoublent deux voire trois fois durant leur licence ce qui donne une licence en 5 voire 6 années (!) ce que j’ai mpins entendu venant de la appt d étudiants d autres facultés.
    Concernant Toulouse il s agit d un système d option (compliqué à expliquer) donc j’ai fait psychanalyse-psychologie clinique couplé à l interculturel, raison pour laquelle j’ai choisi cette fac.
    L an passé en L3 jai fait un stage en Cattp en région parisienne, en M1 stage obligatoire à la PJJ (plus de terrains sur Toulouse et alentours que Paris c est certain meme s’ il ne faut tout de meme pas trop tarder) et un stage complémentaire en juin dans une association.
    En M1 14 de moyenne générale, 14 au memoire et 16 au rapport de stage.
    Acceptée en M2 sur Toulouse et sur Paris 13 en interculturel.
    Le conseil que j aurai à donner est évidemment d être tres regulierement en contact avec son directeur de memoire et d insister quand il ne répond pas (voire l harceler lol) car ils font souvent parti du jury de sélection et clairement entre un étudiant qu ils ont suivi et une personne inconnue ca va jouer.
    Évidemment privilégier une fac en M1 où on souhaite faire le M2.
    Regarder le nombre de places pour le nombre de postulants. A Toulouse par exemple je crois qu il y a au moins 1000 postulants pour clinique psycha pour une vingtaine de places ? Versus une centaine pour inter pour le même nombre de places, ce qui a nécessairement un impact.
    Prêter attention aux masters cliniques (les autres aussi bien sune) les programmes sont très variés et certains ont des options qui peuvent vous intéresser pour votre futur projet professionnel.

    Et puis sinon je vous souhaite à tous bon courage et de ne pas abandonner vos rêves :))

  30. Je ne comprends pas qu’il n’y ait pas de possibilité de conventions de stages pour les M1 n’ayant pas été pris en M2 car cela veut dire que nous n’aurons rien de plus à présenter l’année suivante donc forcément que nous ne serons pas pris, une fois de plus.
    Il suffirait d’une convention de stage. Je ne me considère pas du tout moins bonne qu’une autre. Seuls 10 mois me séparent d’une psychologue et j’estime que je mérite, après 4 ans d’études à tout investir, une chance de me représenter.

    C’est pourtant simple.
    Bon courage à tous les délaissés comme moi !

  31. Hello tout le monde! Où vous en êtes tous?
    Quel stress ce passage en M2…
    J’ai fait ma licence à Béziers (antenne de Montpellier), pas de spé en l3! Il est vrai qu’on ne nous informe pas suffisamment sur la réalité de la formation et du métier… Les passerelles et solutions n’en parlons même pas… Et quand bien même on obtient le fameux sésame, peu importe la filière, on n’est pas à l’abrit d’un emploi précaire pendant on ne sait combien de temps…. « Engagez vous qu’i disait! ».
    Cette licence j’en suis sortie avec 13.55 en moyenne et un garçon (oui, oui!) puisque pour corser un peu plus les choses (Ben oui, si non c’est pas drôle !) je fais partie des mamans etudiantes, qui n’ont aucun statut, aucune reconnaissance, j’ai accouché pendant les partiels du S3, je ne me suis jamais arrêté (oui, c’est une fierté 😉 ).
    Cette année, par peur du passage M1-M2 et des débouchés « bouchés », ayant un petit frère dysphasique, je me suis dit « tiens, si tu allais en licence préparatoire aux concours d’ortho? » (acceptée direct en L2 si ça intéresse quelqu’un), et me rendant compte que la sélection au concours allait être encore pire, et que je ne pouvais pas me permettre le luxe de sacrifier ma vie sociale (« Tu n’as pas de maman cette année chéri, elle doit apprendre les accords des mots « gens », « délice » et « amour »! ») et que 4h/j de transport en commun j’en pouvais plus (et oui, les soucis de logement quand on a choisi de poursuivre sa vie sentimentale et personnelle malgré les études, on en parle?? XD), j’ai fait un abandon et je me suis inscrite pour passer le concour pour entrer en formation d’assistante sociale (-1 ans de formation dans les irts et certains autres instituts de formation pour ass, es, eje, me etc quand on a une licence de psycho) et j’ai dit bonjour à la MLI et à Popole pour qu’on m’aide à trouver CDD, service civique, stage, bénévolat, asservissement, esclavagisme, dans le domaine social.
    Et puis un soir l’illumination : « Mais qu’est-ce que tu fout? C’est de la psycho que tu veux faire bon sang! Tu veux soulager la souffrance d’autrui et ce depuis toujours! ». Alors je suis à fond depuis 15j, j’essaie de me préparer au mieux, mettre toutes les chances de mon côté pour avoir mon diplôme. J’ai trouvé un master à Besançon qui me semble génial « psy clinique : psychopathologie, clinique de la famille. J’ai pas lu un bouquin de toute ma licence et voilà que je me fourni chez Winnicott, que j’en achète un qui reprend les notions de base de la licence histoire de faire une picure de rappel, que grâce à une amie qui est en M1 je dévalise Cairn. Et je commence à réfléchir et me documenter pour mon ter (deuil prénatal ou grossesse chez les defients mentaux, vous en pensez quoi?). Beaucoup de motivation mais tout autant de doute, peur de mal faire, peur de ne pas en faire assez, peur de louper quelque chose. Je vais même essayer de chopper des cours auprès des M1 de cette année, d’ailleurs des cours de M1 clinique tout court je prends aussi!
    Je veux obtenir mon master, bosser en structure hospitalière et/ou géronto, puis m’installer en libéral mi-temps et maison de retraite et/ou assos)

    Je prends les conseils, les témoignages, les encouragements, les cours… !

    Bien à vous, Ambre-Océane

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s