Témoignage de Carine : Se reconvertir et devenir psychologue scolaire.


illustration-crayons-2Aujourd’hui, Carine a eu la gentillesse de partager avec nous son parcours. Actuellement professeure des écoles, elle se lance dans une reconversion professionnelle afin de devenir psychologue scolaire. Zoom sur une reconversion cohérente et réfléchie.

  1. Peux-tu te présenter aux lecteurs ?

Je suis professeure des écoles depuis 15 ans, j’ai 42 ans, je suis mariée  et j’ai 2 enfants. J’ai obtenu une maîtrise (master 1) en Biologie à Paris 7 en 1995.

J’ai alors enseigné deux ans comme professeure de SVT puis j’ai passé le concours de professeure des écoles. J’ai enseigné aux USA, à Indianapolis un an en tant que détaché, puis j’ai enseigné en maternelle en ZEP*, ensuite j’ai enseigné à des enfants de 9 à 13 ans, déficients mentaux en IME*. Pour continuer j’ai fait partie du Réseau d’aide, en tant que maitre E*, j’aidais  les enfants du primaire qui ont des difficultés d’apprentissages.

Etant professeure des écoles j’ai pu rentrer directement en L3 à la fac de psychologie de Rouen, par le jeu des équivalences. J’ai obtenu un congé de formation de 10 mois pendant lequel j’ai pu suivre la L3 sereinement en gardant 75% de mon salaire. Cette année je suis en master 1 mais, en ayant repris mon travail c’est plus compliqué pour faire le stage et le mémoire.  Mais étant salariée j’ai droit de faire le master en 2 ans.

(IME : Institut Médico-Éducatif ; ZEP : zones d’éducation prioritaires ; Maitre E : chargé de l’aide à dominante pédagogique)

  1. Que faut-il faire pour devenir psychologue scolaire ? Y-a-t-il des aides ou des aménagements possibles ?  

Il existe deux façons de devenir psychologue scolaire :

1) Soit, il faut  être enseignant depuis au moins 3 ans et avoir une licence de psychologie. Ensuite il faut faire une demande auprès de ta hiérarchie qui après un entretien valide ou non ta demande. Si tu es retenu tu passes l’entretien à Paris 5 et ensuite tu es choisi ou non pour partir en formation à Paris Descartes pour un an.

2) Soit, tu es enseignant depuis 5 ans avec un DESS ou Master 2 de psychologie et là on te met sur un poste. Il parait que dans certaines circonscriptions, par manque de psychologue scolaire officiel, l’inspecteur recrute à la vacation des personnes ayant un Master 2 ; mais en théorie c’est illégal.

  1. Comment arrives-tu à gérer ta profession et cette reconversion professionnelle ?  

Etre organisée, et surtout j’ai la chance d’avoir des copines de promo sympas qui me passent les cours. Je lis les cours le soir et les seuls livres de chevet que j’ai ce sont des livres empruntés à la BU.  A mon grand âge, on sait aller à l’essentiel, et je fais des fiches très tôt afin de pouvoir réviser dès que j’ai du temps de libre. Ma chance est d’avoir eu un parcours scientifique ce qui m’a aidée pour la neurologie, les statistiques et l’informatiques.

  1. Quelles ont été/sont tes motivations pour effectuer cette reconversion ?

L’envie de faire autre chose pour aider les enfants en difficultés et sans vous mentir, le calme. La quarantaine m’a donné le déclic, je me suis dit que si je voulais changer c’était maintenant car les neurones dégénérant au rythme que l’on sait après ça serait trop tard.

  1. Comment cela est-il perçu au niveau de l’Education Nationale ?

Ils te laissent un peu te débrouiller dans la nébuleuse des paperasseries, c’est difficile de savoir à qui t’adresser. Les inspecteurs n’aiment pas forcément que tu veuilles faire autre chose, ça dépend vraiment des individus en fait.

  1. Quels conseils peux-tu donner aux personnes qui souhaitent d’une part effectuer une reconversion professionnelle, et d’autre part, devenir psychologue scolaire ?

Il faut bien peser le pour et le contre car une fois lancée, il faut garder en tête sa motivation de départ qui aide à tenir dans les moments difficiles.

Avoir le soutien de son entourage, car c’est compliqué de se retrouver sur les bancs de la fac et être plus âgée que la plupart des profs, le soir c’est bien de pouvoir se libérer l’esprit. D’un autre côté c’est aussi une force, car ayant déjà un vécu, tu sais être efficace rapidement et tu as déjà des « connaissances de vécus ».

L’important c’est de trouver des étudiants avec qui travailler, qui connaissent la fac et ses rouages car en 15 ans ça a bien changé et les profs sont difficilement accessibles, même par mail donc pour les infos on ne peut compter que sur les étudiants. De plus en étant dans un « groupe » on se décourage moins vite et on peut échanger des compétences et des conseils.

Mais avant tout essayer de rencontrer un professionnel qui fait le métier qu’on veut faire pour prendre conscience de ce qui nous attend (ne pas se lancer dans une idée sans savoir vraiment à quoi correspond le quotidien de ce travail, la facilité de s’installer, le salaire….) et pour qu’il nous donne des conseils.

Merci à Carine d’avoir pris le temps de répondre à mes questions et pour le partage de son expérience !

Pour plus d’informations sur le métier de psychologue scolaire, je vous renvoie aux liens suivants :

  • Eduscol : Portail national des professionnels de l’éducation (devenir psychologue scolaire)
  • AFPEN : Association Française des Psychologues de l’Education Nationale

 

Publicités

8 réflexions au sujet de « Témoignage de Carine : Se reconvertir et devenir psychologue scolaire. »

  1. Bonjour, je suis moi même prof des écoles et pense sérieusement à me reconvertir en psychologue scolaire. Tout comme vous je n’ai pas fait d’études de psychologie et je devrais donc me lancer dans une licence suivit certainement d’un master. J’aimerai savoir qu’elles ont été vos démarches au début de vos recherches et où en êtes vous maintenant? Je trouve votre témoignage très enrichissant , et vous trouve également très courageuse d’avoir oser ce changement .Merci de votre réponse.

  2. Bonjour, j’ai un peu le même parcours que Carine, professeur des écoles d’abord, puis professeur des écoles spécialisée en RASED, j’ai pu m’inscrire en L3 de psychologie à Nice puis j’ai réalisé le Master à Paris 8 à distance. En prenant le temps, en travaillant et avec 3 enfants tout est possible. Courage !

    • Bonjour,
      Professeur des écoles depuis 10 ans, je suis aussi au tout début de mes démarches à Nice. La faculté m’a envoyé le dossier unique pour la VAP mais suis déjà démotivée par ce gros dossier. J’ai l’impression que la reconversion est inaccessible. …Ensuite comment faire en travaillant pour repasser une licence en entier? Merci de me faire part de votre expérience d’autant plus que je suis à Nice.

      • Le dossier de VAP est très gros mais il permet de gagner du temps en laissant entrer en L2 ou L3 donc ça vaut le coup. En plus ils tiennent compte de nombreux éléments personnels, associatifs…c’est mieux que la seule tyrannie des notes. Mais on peut en discuter par mail si vous voulez.

      • Bonjour,
        Votre situation m’intéresse. Car je souhaite me reconvertir en tant que psychomotricienne, cette formation durant 3 ans, je souhaite obtenir une licence de psychologie à distance pour intégrer la 2ème année de la formation. J’ai aujourd’hui écrit à l’université de Clermont pour la formation à distance; un peu tard j’en conviens, mais je pensais qu’il n’était pas trop tard pour les inscriptions, utopie. Ils m’ont répondu bien sûre que pour cette année les inscriptions étaient closes mais aussi qu’avec mon parcours (DEUG de math et licence sciences de l’éducation, professeur des écoles depuis 2005), je pouvais intégrer la L2 et non la L3 comme Clarisse et Carine, je suppose que la différence est dûe à la spécialisation, je l’ai suivie mais pas obtenue. Je voulais donc savoir où tu en étais de ton inscription et quelle année de la licence de psychologie tu avais pu intégrer, également si de combien de module sur la totalité de la formation tu as été dispensé, de par ton statut? Merci de ta réponse.

    • Bonjour Clarisse,
      je suis étudiante de Master Sciences de l’éducation à Paris 5. Mon projet de recherche se rapporte au rôle de psychologue scolaire en France. Pourrais-je vous contacter par e-mail?
      Merci!
      Paz

  3. bonjour,
    a qui doit on s’adresser pour savoir si on a des equivalences entre notre experience et nos etudes pour ntegrer une licence de psycho? Je suis professeur des écoles depuis huit ans et j’ai eu une licence d’aes. ET j ‘aimerai savoir si je pourrai integrer une licence de psycho.

  4. Bonjour,
    J’obtiendrais mon diplôme de psychologue au mois de juin et je suis très intéressée par la profession de psychologue scolaire. J’ai obtenu une licence de lettres modernes mais je n’ai pas le statut de professeur des école. Comme vous le dîtes, l’accès au titre requiert à la fois le statut de professeur des écoles et la formation en psychologie. J’ai cru comprendre que, du fait d’un manque considérable de psychologue scolaire, parfois ils embauchent des psychologues ? Pouvez-vous m’en dire plus ? Où puis-je trouver d’autres informations qui pourront m’être utiles ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s